top of page
  • Photo du rédacteurAnaïs CD

Je me raconte des histoires...



Je me raconte des histoires, des illusions devant l’évidence que je me refuse à voir.

Je me fais mes films dans ma tête, vaste fumisterie d’une vie parfaitement imparfaite.

Je balance entre le mélodrame et le scénario catastrophe; je me fais dramaturge, même si je n’en ai pas vraiment l’étoffe.


J’essaie d’écrire, de réécrire les scènes, tristes vestiges d’une réalité obscène.

Des clichés bien trop rebattus; des faiblesses, des maladresses que l’on perpétues.

Des divagations, de pures hallucinations, des remèdes à nos frustrations.

Je me raconte des histoires, des bobards pour enrayer ma peur du noir.

Je cherche des excuses, trop souvent je me récuse.

Tant de fois je me suis heurtée à des murs, tant de fois j’ai éprouvé mon armure.


Il paraît que les douleurs sont passagères, que le temps les rend plus légères.

J’essaie de me convaincre que les déceptions sont temporaires, qu’elles finissent par nous devenir étrangères.

Alors jours après jours j'anesthésie mes peines, j’ai le cœur en quarantaine.


C'est ma conscience que maladroitement j'égare, je me raconte des histoire...


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page